Blog

Et si on parlait de sexe devant des millions de personnes ?

08Oct
  • Et si on parlait de sexe devant des millions de personnes ?

Comme tout le monde, vous vous intéressez au sexe. Mais seriez-vous prêt à vous ouvrir du sujet sur un plateau de télévision ?

Comment former cinq charmantes jeunes femmes à parler de sexe devant les médias ?
J’avais tellement de travail que j’ai d’abord refusé la mission. Mais je ne peux décidément
rien refuser à Cynthia Barruel du CFPJ (Centre de formation et de perfectionnement des
journalistes), qui est revenue à la charge.

Et c’était juste ex-tra-or-di-naire. L’une des formations les plus marquantes que j’ai jamais
animées.

Le Palais de la découverte accueille à partir du 23 octobre jusqu’au 25 août 2013 une
exposition intitulée « Bêtes de sexe » consacrée à la séduction et à la reproduction dans le
monde animal.

Où on apprend qu’une mouette rieuse sur cinq est homosexuelle. Que le saumon du
Pacifique meurt après l’accouplement. Que les renards restent attachés par le derrière pendant
des heures. Ou que le pénis des libellules est en forme de cuillère pour extraire le sperme d’un
rival qui serait passé avant eux.

Seulement voilà : les médiatrices scientifiques du Palais sont appelées à en parler aux
journalistes. Se former était indispensable. D’autant que ceux-ci devraient venir en masse si
on en croit le succès phénoménal qu’a connu l’expo lorsqu’elle a été présentée à Londres…
Au cours de la formation, nous nous sommes rendus compte qu’il était possible, voire
facile, et même amusant ! de parler de sexe devant des millions de personnes. Qu’il fallait
préparer ses messages essentiels, les illustrer de la façon la plus vivante, toujours revenir au
sujet de la science.

Et se décoincer, moi comme elles ! Ce à quoi nous nous sommes employés en prenant
exemple sur Tate Greenhalgh, la jeune commissaire britannique de l’exposition, avec qui je
me suis entretenu au téléphone et qui parle de ces choses-là avec un aplomb formidable dans
de jolies vidéos. Et en riant beaucoup.

Les jeunes femmes du Palais s’en sont très bien sorties. Oserais-je même suggérer
qu’elles ont même pris du plaisir à l’exercice ? Sur un sujet comme celui-là, c’était essentiel !

Bêtes de sexe

Mon commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− huit = 1

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.